BalissandrePresentation

Le Bâlissandre

.

Le bât réglable qui ne tourne pas

Le bât pour âne Randoline Bâlissandre est un bât extrêmement robuste construit en frêne, acier, laiton, inox et cuir au chrome, selon les critères des bâts de tradition. On peut l’utiliser comme bât de randonnée ou comme bât de portage. Il peut être utilisé sur un âne, un mulet ou un cheval avec 3 tailles disponibles. Il s’adapte au corps de l’animal grâce à ses 4 arceaux coulissants. La stabilité exceptionnelle est donnée par les arceaux descendants. Ses 4 patins indépendants fixés à des plots en caoutchouc, leur donnant souplesse et mobilité, épousent ainsi en permanence la forme du dos de l’animal. La découpe du harnachement de cuir lui évite tout glissement intempestif qui pourrait engendrer une blessure.

XS cuir fauve 419 €

S cuir chrome 439 €

S cuir fauve 499 €

M cuir chrome 459 €

M cuir fauve 519 €

livraison
immédiate

IconePrixProduits

Nos clients ont aussi aimé …

BagaginesClients
Kit U Clients

Les sacoches Bagagines

Le kit de 4 pièces en U pour suspendre les sacoches

Couveton Clients

Le tapis de bât Couveton

La bâche Capucine contre la pluie

TortillonClients
LongerineClients

Le piquet d’attache Tortillon

La longe double de randonnée Longerine

Huile de lin pour l’entretien du bois

Huile de pied de bœuf pour l’entretien du cuir

bât pour âne Balissandre de Randoline

Structure du bât

Le Bâlissandre se compose d’un berceau formé par deux longerons et deux traversiers. La partie arrière du longeron est coudée vers le haut pour tenir compte de la cambrure du dos de l’animal. Le berceau forme une surface horizontale sur laquelle on pourra amarrer certains éléments du bagage (tente, matelas pneumatique, sac à duvets, etc…). Différents pontets en laiton et inox permettent de fixer des sandows pour accrocher le bagage

Le Bâlissandre est taillé dans une planche de frêne, bois à la fois souple et solide, largement utilisé autrefois dans la construction des attelages. Le frêne est également résistant aux agressions extérieures. L’ensemble des pièces du bât fait une épaisseur de 40 mm (sauf le Bâlissandre XS, pour les ânes de petite taille, qui mesure 35 mm) . Les coulisseaux d’acier sont découpés au laser dans une lame de 5 mm. Le découpage au laser assure un arrondi naturel des arêtes du métal.

Le harnachement du Bâlissandre

Le harnachement de cuir a été conçu pour accompagner la qualité intrinsèque des bâts Randoline : leur stabilité.

Les points d’attache des courroies sont situés au plus bas des arceaux, formant ainsi autour du corps de l’âne un filet à la fois souple et solide qui empêche le retournement du bât, même en cas de différence de poids entre les sacs latéraux.

Pour maintenir en position la bricole et l’avaloire, deux petites courroies de soutien partent des extrémités des longerons.

Les pontets sont en laiton ou en inox, pour ne pas abimer le cuir et ne produire aucune oxydation.

Bât Randoline Bâlissandre : harnachement de cuir

Le harnachement existe en 2 qualités de cuir : cuir au chrome ou cuir fauve. Le cuir tanné au chrome est de couleur gris bleuté, il est extrêmement solide et durable dans le temps. Il nécessite un entretien léger à base d’huile de pied de bœuf une à deux fois par an, passée avec un chiffon. Le cuir fauve est tanné au tan de chêne avec un procédé plus lent et plus onéreux (ce qui explique son coût plus élevé). Même s’il est admis que son esthétique est plus belle que le cuir au chrome, sa résistance est moindre et il nécessite un entretien plus fréquent à l’huile de pied de bœuf en imbibant surfaces et coutures avec un pinceau.

Légende de la photo : 1 – Avaloire // 2 – Courroie de suspension d’avaloire // 3 – Bricole // 4 – Courroie de suspension de bricole

SousVentriere

La sous-ventrière

La courroie sous-ventrière peut être placée plus ou moins en avant, simplement en changeant la position des passants. Elle fait une largeur de 6 cm.

Grâce à sa découpe en forme de V, la sous-ventrière ne peut absolument pas bouger ni en avant ni en arrière. Même en position vers l’avant, elle ne peut jamais aller se mettre dans le ” passage de courroies ” et risquer de blesser l’animal en cet endroit sensible.

En raison de la stabilité du Balissandre, il n’est pas nécessaire de la serrer à fond.

Les arceaux

Sur le berceau sont fixés 2 arceaux avant et 2 arceaux arrière indépendants. Les arceaux sont assez longs (29 cm pour le Bâlissandre S et 31 cm pour le Bâlissandre M) pour envelopper le dos de l’animal et assurer une parfaite stabilité au bât et un grand confort de portage. Le Bâlissandre ne se retourne pas !

L’angle de l’arceau est de 14° afin d’offrir une meilleure stabilité au bagage.

Comme aucun âne ne possède la même corpulence ni la même morphologie, les arceaux avant et arrière sont indépendants et vont s’adapter parfaitement à la forme du corps de chaque animal. Pour ce faire, chaque arceau est réglable en largeur le long d’un coulisseau métallique, ce qui donne un jeu total en largeur de 8.8 cm à l’avant et 12.8 cm à l’arrière pour le bât S ou de 10.6 cm à l’avant et 14.7 cm à l’arrière pour le bât M. Voir la vidéo.

Quand on a pris les mesures de son âne, on peut ainsi choisir la taille de son bât. Les 2 tailles se recoupent sur quelques cm, ce qui permet, pour certains ânes, de choisir l’une ou l’autre taille.

ArceauxAngle
PatinsPosition

Les patins

Le bât reporte sa charge sur le dos de l’âne par quatre patins indépendants. Chaque patin pivote sur tous les axes (de droite à gauche et d’avant en arrière) afin de reposer en permanence sur le dos sans effort ni contrainte, et afin de s’adapter aux mouvements permanents du corps durant la marche.

Ces butoirs font un diamètre de 25 mm et une hauteur de 20 mm. Ils sont construits en caoutchouc de dureté 60 Shore, ce qui en fait un élément quasiment indestructible.

Couleur des cuirs

Vous pouvez choisir la couleur des cuirs de votre Balissandre :

  • Soit le cuir tanné au chrome, à la nuance gris-bleu
  • Soit le cuir tanné au tan de chêne, à la couleur marron clair

Le cuir au chrome demande peu d’entretien : un peu d’huile de pied de bœuf passée avec un chiffon une à deux fois par an.

Le cuir tannique est plus cher à produire et demande plus d’entretien : toujours de l’huile de pied de bœuf une à deux fois par an, mais passée au pinceau en imprégnant bien les chants et les coutures. Mais il est vrai que sa teinte s’harmonise mieux avec la couleur du bois de frêne.

Couleurs Cuirs

Historique du bât Bâlissandre

Depuis des milliers d’années, les paysans de nos campagnes et de nos montagnes, sans compter les militaires des compagnies muletières, ont mis au point siècle après siècle des bâts de travail d’une technicité et d’une solidité incroyables.

Tous ces bâts, qui dorment aujourd’hui dans les musées ou dans le fond des granges, ont servi jusque dans les années 1930. Les derniers artisans sont disparus quelques années plus tard. Et le savoir-faire s’est perdu.

Ces bâts de travail présentaient tous les mêmes caractéristiques, car il n’existe pas 40 solutions pour maintenir un bât chargé en équilibre sur un âne ou un mulet. On retrouve notamment des arceaux descendants, enserrant le corps de l’animal, qui empêchent par leur forme le bât de chavirer. On retrouve des pivots sur les arceaux permettant de régler l’écartement.

Puis sont apparus, dans les années 1950, les bâts à croisillons, directement importés des USA. Ces bâts sont seulement posés sur le dos de l’animal, et seul un équilibrage rigoureux des charges droite et gauche prévient le chavirage. Quant à mettre une charge sur le haut du bât, il faut oublier… Aujourd’hui la majorité de ces bâts à croisillons sont fabriqués dans des pays émergents (Chine, Inde, Pakistan).

Et curieusement, presque tout le monde a oublié que nous avions en Europe des bâts d’une qualité largement supérieure à ces bâts américains. Voilà pourquoi chez Randoline, nous avons pensé que nous devions observer les anciens bâts de travail, en rechercher les astuces et reconstruire aujourd’hui, après 70 ans d’interruption, des bâts de haute qualité à un coût acceptable.

Après des mois de tests et de nombreux prototypes, nous avons eu la joie au printemps 2009 de voir apparaître enfin le Bâlissandre, un bât de travail et de randonnée qui rassemble toutes les qualités des bâts de nos ancêtres. Et ce bât est en train, lentement, de reconquérir son territoire naturel.

TroisBats

Tailles et dimensions

Il existe 3 modèles de Bâlissandre : XS, S et M, afin de s’adapter tant aux ânes de très petite taille qu’aux ânes de modèle poitevin, aux mulets ou aux chevaux de portage. Le modèle de bât adapté ne s’entend pas par rapport à la hauteur de l’animal au garrot, mais par rapport à sa corpulence.

A noter que les largeurs d’arceaux ont un jeu qui se recoupe sur quelques cm. Ceci permet de choisir le bât le plus esthétique pour son âne quand  2 tailles lui vont.

Pour les tailles S et M, l’épaisseur de bois est de 40 mm. Pour la taille XS elle est de 35 mm.

Attention : sur un Bâlissandre de taille XS, on peut accrocher seulement des Bagagines de taille S.

Longueur du longeron : XS = 53 cm // S =60 cm //M = 67 cm

Largeur du berceau : XS = 21 cm // S = 26 cm //M = 32 cm

Tombant des arceaux : XS = 26 cmg // S = 29 cm //M = 31 cm

Ecartement des arceaux : XS = 26 cm // S = 30 cm //M = 34 cm

Réglage des arceaux avant : XS = 25.5 à 36.3 cm // S = 33 à 42.1 cm//M = 40.5 à 51.1 cm

Réglage des arceaux arrière : XS = 31 à 44 cm // S = 41.9 à 54.7 cm//M = 47.5 à 62.2 cm

Poids

En dépit de toutes ses possiilités, le Bâlissandre nu (hors-cuir et pontets) ne pèse que 7.2 kg (taille M), 5.6 kg (Taille S) et 4 kg (Taille XS).

La différence de poids avec un bât à croisillons (environ 1.5 kg) est peu de chose par rapport au confort de portage procuré à l’animal.

Mule
Haflinger
TraitBreton

Mules et chevaux

Les Bâlissandre s’adaptent parfaitement aux équins de gros gabarit, comme les chevaux de portage et les mules.

En effet, leurs arceaux réglables en largeur permettent de se positionner sur l’animal avec une grande précision, d’en épouser parfaitement la forme, et de reporter l’ensemble de la charge d’une façon harmonieuse, tout en gardant une grande stabilité, à l’imitation des bâts de montagne d’autrefois.

Il est évident que seul le bât de taille M pourra se poser sur un cheval ou une mule.

Pour être certain qu’il n’y aura aucun problème, reportez-vous au bouton “Calcul dimensions de l’âne” et mesurez le dos de votre bête. Si la largeur au niveau de l’arceau avant est inférieure à 51 cm et la largeur au niveau de l’arceau arrière inférieure à 62 cm, alors le Bâlissandre standard fonctionnera. Sinon, contactez-nous, nous fabriquerons pour un surcoût très modeste des éléments non-standards pour s’adapter à votre animal.

Photo de gauche : Bâlissandre sur une mule de 700 kg

Photo du milieu : Bâlissandre sur un cheval Haflinger

Photo de droite : en fabrication spéciale, Bâlissandre XL pour un Postier Breton des Haras

BalissandreXS

Les ânes de petite taille

Le Bâlissandre XS a été étudié pour les ânes de petite taille.

On rencontre, surtout dans les pays du nord, des ânes de petite taille, de 1 m à 1.10 m, qui ont cependant la force de porter un bât pour partir en randonnée.

Il n’existait jusqu’alors aucun bât pour cette taille d’âne. Le Bâlissandre XS répond à cette demande. Il possède exactement la même structure que ses grands frères, sauf que la section de bois fait 35 mm au lieu de 40 mm afin d’alléger le poids.

Stabilité

Stabilité du bat

Le Bâlissandre est d’une stabilité étonnante. A l’exemple des bâts de montagne ses quatre arceaux descendants lui assurent une immobilité quasi-totale, même en cas de légère différence de poids entre les sacs latéraux.

• 10 kg à 50 cm du centre de gravité et le bât s’incline à peine

• Les 50 kg de Josette en pendulaire, le bât ne bouge pas…

Centre de gravité

Le Bâlissandre, en dépit de son chargement haut, possède une stabilité remarquable.

Cette stabilité est due essentiellement au fait que le bât et les bagages sont clippés ensemble, de telle façon qu’il n’y a pas sur l’âne 3 objets (1 bât + 2 sacoches), mais un seul.

D’après les lois physiques, le report des centres de gravité de ces objets se retrouve, selon les ânes, 15 à 20 cm sous la colonne vertébrale, à condition toutefois que les objets les plus plus pesants soient rangés dans le fond des sacoches, et les plus légers en haut des sacoches ainsi que sur le plat du bât.. Cette leçon nous est donnée par l’expérience des anciens muletiers, qui chargeaient toujours ainsi.

Avantage : la garde au sol est importante, de 1.05 à 1.25 m selon les ânes. On évite ainsi au bagage de heurter sans cesse les obstacles du chemin : rochers, souches, talus, etc…

CentreGravité
FacilitéPose

Facilité de pose

Une fois que les courroies ont été réglées pour un animal, il n’y a plus aucun travail à faire au niveau des boucleries. Il suffit de poser le bât sur l’âne et de refermer les deux mousquetons qui relient le bât et la bricole.

Ainsi on n’a plus, chaque matin d’une randonnée, à refaire les réglages de bouclerie, au risque de les faire trop courts ou trop lâches et de blesser l’animal.

Pour installer le bât au départ, il y a juste à le poser sur l’animal, clipper les 2 mousquetons gauches de la bricole sur le longeron et sur l’arceau (voir photo) et attacher la sous-ventrière.

Position des bagages

Les éléments de bagage peuvent être installés en travers ou en longueur, selon la position des sacs latéraux

Bât Randoline Bâlissandre : différentes possibilités pour positionner les bagages

AutresSacoches

Autres Sacoches

Sur le Bâlissandre, on peut accrocher tous les types de sacoches, sacs, paniers d’osier, caisses, etc… On peut utiliser les kits d’attache U ou fabriquer soi-même son propre système.

Si le randonneur préfère des sacs (souvent de modèle “sac marin”), ceux-ci viendront se positionner naturellement sur le tombant des arceaux. Les courroies des sacs ou sacoches peuvent s’amarrer aux extrémité de chaque longeron. Dans tous les cas, les bagages ne touchent pas le corps de l’animal.

On peut aussi visser sur les traversiers un kit d’attache U (les mêmes que celles qui servent à suspendre les sacoches Randoline sur la photo de droite), et y accrocher les courroies.

Questions-Réponses sur le Bât Randoline Bâlissandre

• Question : Pourquoi acheter un Bâlissandre Randoline, qui coûte environ 400 euros, alors qu’on trouve dans certains catalogues des bâts à moins de 200 euros ?

• Réponse : On en a toujours pour son argent… Si un Bâlissandre coûte plus cher qu’un bât venu de Chine ou du Pakistan, ce n’est pas parce que ses concepteurs s’en mettent plein les poches sur le dos des bonnes gens, c’est que ses qualités et sa fabrication nécessitent plus de travail, plus de matière, plus de temps. Pour le Bâlissandre, on n’a économisé sur rien et choisi les meilleurs matériaux (frêne, laiton, inox, cuir), avec un seul but : le confort de l’animal. Ce choix a deux conséquences accessoires : la garantie de randonnées sans problème, et un matériel d’une solidité et d’une longévité exceptionnelles. Nous avons eu le témoignage de personnes ayant acheté des bâts à croisillons bon marché, qui se sont aperçus au premier essai que le bât ne pouvait pas fonctionner sur leur animal. Ils ont donc remisé l’acessoire au grenier et se sont assis sur leurs 200 euros… Belle économie… A contrario voici le retour après 900 bâts vendus, fin 2020 : zéro casse en bois, une seule déchirure de cuir.

• Question : Est-ce que le Bâlissandre n’est pas trop lourd pour un âne ?

• Réponse : le Bâlissandre taille S pèse seulement 5.4 kg de bois, soit 8.3 kg avec l’ensemble des pontets et des cuirs C’est seulement 1.6 kg de plus qu’un bât à croisillons moyen, pour un confort de portage 10 fois supérieur. Elément de comparaison : les anciens randonneurs se souviennent des sacs à dos “tyroliens” de leur enfance, avec des barres métalliques qui sciaient les reins, et font la comparaison avec les sacs modernes, adaptés à la morphologie du corps humain, qui permettent de porter plus avec moins de fatigue..

• Question : Il existe 3 tailles de Bâlissandre. Quel bât dois-je choisir pour mon âne ?

• Réponse : Le choix du bât XS, S ou M ne dépend pas de la taille de l’âne, mais de sa corpulence. C’est pourquoi nous avons mis au point une méthode très simple pour mesurer cette corpulence : il suffit, dans la page, de cliquer sur “Calcul dimensions de l’âne”, et de respecter la procédure.

• Question : j’ai déjà un bât à croisillons, pourquoi changerais-je pour un Bâlissandre ?

• Réponse : La question autrement posée serait : pourquoi faut-il donner à un âne un beau matériel alors qu’un harnachement de bas de gamme suffit largement… Chez Randoline, nous pensons qu’un âne, tout comme un cheval, a droit à un équipement de qualité qui soit simplement beau. Regardez la photo d’un âne bâté en Randoline et celle d’un âne bâté comme on en voit certains depuis 20 ans, et vous comprendrez la différence. Et nos amis les ânes qui portent, ne méritent-ils pas d’avoir un bât très confortable ?

• Question : Mais qu’est ce que votre Bâlissandre apporte de nouveau ? Depuis 20 ans, on a tout dit et tout fait en matière de bât…

• Réponse : On a affirmé la même chose pour les diligences juste avant l’arrivée de l’automobile, et de même pour les hélices quand le réacteur est apparu. Rien n’est plus lourd et pesant que la tradition… Si on regarde les bâts des autres pays, on s’aperçoit que chacun a sa propre construction, et qu’il est bon de regarder ce que font les autres. Il faut aussi voir que la randonnée avec un âne bâté est chose tout-à-fait récente, et que prendre un bât qui autrefois transportait du lait ou du fromage n’est pas forcément adapté au transport de sacs de randonnée. Il faut également se rendre compte que beaucoup de randonneurs à âne d’aujourd’hui n’ont aucune connaissance de l’animal et du harnachement. La réflexion sur le Bâlissandre a été de trouver un compromis entre le confort de portage pour l’animal et la facilité de chargement.

• Question : Ces 4 patins sur lesquels appuie la charge, ça parait bien petit par rapport aux deux patins traditionnels ? N’y a-t-il pas un risque de blessure ?

• Réponse : En réalité, si on mesure la surface utile des deux patins d’un bât à croisillons, qui appuient sur le dos de l’animal, et la surface des 4 patins du Bâlissandre, on obtient exactement le même chiffre. Cependant il existe une différence importante : grâce au système des butoirs en caoutchouc, le patin Randoline adapte automatiquement sa position au dos de l’animal, quelle que soit sa forme, éliminant  tout risque de blessure. Il faut aussi penser que le patin n’est pas posé directement sur le dos : il appuie d’abord sur un coussin de feutre qui lui-même répartit la pression sur une plus grande surface.

• Question : Pourquoi avez-vous mis du frêne de 4 cm d’épaisseur, est-ce que 3 cm n’aurait pas été suffisant et ça aurait allégé le bât ?

• Réponse : Parce que nous avons fait des essais sur des planches de 3 cm en effectuant une torsion à l’aide d’un serre-joint de maçon, simulant la force qu’exercerait un âne sur un bât bloqué contre un arbre. Nous avons conclu de ces essais que 3 cm n’offraient pas une résistance suffisante. Nous souhaitons que le Bâlissandre donne satisfaction de nombreuses années à son possesseur, et c’est pour cela que nous avons pris une marge de sécurité aussi large que possible.

• Question : Mais les croisillons, c’est quand même bien pratique pour accrocher des charges ?

• Réponse : Pour accrocher les courroies d’un sac, il faut un crochet quelconque, pas nécessairement un croisillon. Car le croisillon a un effet pervers : par une loi mécanique bien connue qu’on appelle “effet de levier”, toute différence de poids entre deux sacs va entraîner un déséquilibre accentué par l’effet de levier. Pour être clair, une différence de 500 g peut très bien faire chavirer l’ensemble du bagage cul par-dessus tête et dans la boue. Voilà pourquoi sur le Bâlissandre, nous avons privilégié l’accroche des bagages soit sur le tombant de l’arceau (avec les sacoches Bagagines), soit sur le dessus du traversier. Le fait d’éliminer le croisillon donne en même temps sur le dessus du bât une surface plate sur lequel on peut poser des bagages encombrants mais légers (tente, duvets, etc…) bien amarrés par des sandows et sans aucun ballant.

• Question : Pourquoi n’avez-vous pas mis 2 sous-ventrières à votre bât ?

• Réponse : Parce que la conception du Bâlissandre est différente des bâts avec 2 patins et 2 croisillons. Ses arceaux descendants, enveloppants et réglables assurent à eux seuls la stabilité du bât. La courroie sous-ventrière est seulement là pour éviter que le bât ne voltige si l’animal partait au galop. Il n’est donc pas besoin de la serrer, quelle que soit sa position sous le ventre, et encore moins d’en mettre 2. En outre, la construction de la sous-ventrière est faite de telle sorte qu’elle ne peut plus glisser ni vers l’avant ni vers l’arrière, et donc ne peut plus blesser l’animal à la commissure des antérieurs ou au fourreau.

• Question : Comment avez-vous résolu le problème de garrotage sans croisillons ?

• Réponse : Le garrotage d’un bât est l’espace qui doit demeurer au-dessus de la colonne vertébrale de l’animal pour que le bois n’appuie pas sur celle-ci. Sur le Bâlissandre, il y a un garrotage sur les 2 traversiers, une sorte de demi-lune creusée dans le bois. D’autre part les patins eux-mêmes sont positionnés suffisamment haut sur le traversier.

• Question : Pourquoi un Bâlissandre est-il plus stable qu’un bât à croisillons ?

• Réponse : La spécificité du Bâlissandre, c’est que le bagage est “collé” au bât et forme avec lui une seule masse. Résultat physique et mathématique : en dépit du fait que le chargement soit en hauteur (ce qu’on appelle le “chargement de mulet”), le centre de gravité de l’ensemble se trouve environ 15 cm sous la colonne vetébrale, dès lors que les charges les plus pesantes sont rangées dans le bas des sacoches. Ainsi, on a une stabilité remarquable du bât…

Question : Est-ce qu’il n’y a pas, sur le bas des arceaux, un point de pression sur le flanc de l’animal ?

• Réponse : Le poids du chargement repose exclusivement sur les 4 patins. L’arceau est seulement là pour envelopper le corps de l’animal et éviter un chavirage du bât et des bagages. Si le poids du chargement est équitablement réparti droite-gauche, il ne s’exerce aucune pression sur le flanc de l’animal. Si le poids est plus lourd d’un côté, il va alors s’exercer une légère pression, mais celle-ci va être largement amortie par le coussin. L’expérience prouve désormais que aucune blessure n’a jamais été détectée chez un âne à cet endroit au retour de randonnée

Question : Pouvez-vous citer un exemple d’utilisation au long cours du Bâlissandre ?

• Réponse : Nous avons un très beau retour d’expérience avec le voyage d’une jeune femme qui est partie de Chambéry jusqu’à Istamboul avec son ânesse, un Bâlissandre et deux sacoches Bagagines. Environ 4.000 km en conditions hivernales et sans aucun problème. Et le merveilleux voyage de 7 mois de la famille Seydoux, partie de Fribourg, en Suisse, jusqu’à Tarragone, en Espagne, avec deux ânes, deux bâts Randoline, et leur petit bonhomme de 4 ans assis dans un Baladou.

Pourquoi les bâts Randoline sont éternels

Les bâts Randoline sont conçus pour durer des dizaines d’années. Leur conception et leur fabrication ont été pensées pour permettre une réparation rapide en cas de bris. C’est une des raisons pour lesquelles ils sont livrés en pièces détachées.

Tous les éleveurs, randonneurs, loueurs d’ânes savent bien qu’un âne ne respecte rien et que sa force est prodigieuse. Tous les randonneurs à âne ont vu un jour leur bât éclater car l’âne, bloqué entre deux arbres, a donné bruquement un grand coup de collier.

Mais si une pièce de votre bât Randoline vient à se briser, il n’est pas nécessaire de changer tout le bât. Il suffit simplement de nous commander la pièce à remplacer. Elle vous sera adressée par la Poste dans les plus brefs délais à un coût très faible. Au pire, n’importe quel menuisier saura la dupliquer.

Ainsi, en achetant un bât Randoline, vous effectuez un investissement à long terme puisque vous êtes assurés de toujours le garder en parfait état.

Vous noterez que la longévité des bâts Randoline va à contre-courant de notre société de consommation…

Humour guerrier