Certains pensent que les matériels Randoline sont nés à la suite d’un travail de recherche acharné, de longues veillées et de nuits presque blanches. C’est en partie vrai, mais bien avant ce travail est survenu l’événement fondateur, que nous avons décidé aujourd’hui de rendre public.

RandonneurCielC’était en des temps troublés, où le Ciel et la Terre se confondaient parfois…

C’était en des temps troublés, où les Hommes avaient domestiqué les Ânes…

C’était en des temps troublés, où le Diable avait perverti la main des artisans, qui produisaient des choses étranges. Les Anges leur demandaient parfois : « Qu’est-ce là, Homme de l’art ? ». Et les Hommes répondaient : « C’est un bât à croisillons, sire Ange ». Et les Anges pleuraient car dans le Ciel, quand les bâts tournent, ils tombent tellement profond qu’on perd chaque année quantité de bagages parmi les étoiles…

Le Temps vint où les choses ne pouvaient plus durer. Alors vint l’Archange Bâgriel, son épée à la main, qui trancha les courroies des bâts de l’Ignorance et les jeta au feu de l’Enfer.

Puis l’Archange Bâgriel choisit parmi les Hommes un Artisan-Charpentier, qui s’appelait Joseph, et lui dit : « Tu feras un bât qui ne tourne pas, tu le feras au nom de Yahvé. Tu lui donneras une longueur de deux coudées et une largeur d’une coudée. Tu le feras solide, car il devra porter tous les péchés du Monde. Puis tu le baptiseras Bâlissandre et ce bât sera connu dans les siècles des siècles. Il sera l’Alliance entre les Ânes et les Hommes ».

Et ce jour-là, des rives du Jourdain aux collines de Jéricho, les petis ânes chantèrent la gloire du Très-Haut car le Temps du Bât Nouveau était enfin arrivé !